L'actu du 7 janvier 2021

Le déficit olfactif, l’un des effets du Covid-19, génère de réelles difficultés dans la vie sociale, pouvant se traduire par une tendance à l’isolement ou des symptômes dépressifs. Dans ce billet publié avec Libération, trois spécialistes livrent leur analyse et appellent à une meilleure prise en charge médicale.

 

Pour lire l'article complet sur le site du journal du CNRS cliquez ici