Des paniers de soins " 100 % santé " d'ici à 2021

Lancée en janvier par le gouvernement, la concertation sur le zéro reste à charge en optique, en dentaire et en audioprothèse s'est achevée en juin. Tous territoriaux ! revient sur la composition des paniers de soins qui ont été définis :

Optique : Le panier " 100 % santé ", disponible dès 2020, sera composé de 17 montures pour adultes et de verres, qui pourront notamment être amincis, corrigeant tous les troubles de la vision. Il sera possible d'associer des verres " 100 % santé " avec une monture d'une autre gamme. Le remboursement dépendra alors de la complémentaire de l'assuré, mais ne pourra pas excéder 175 €.

Dentaire : Le panier " 100 % santé " prévoit le remboursement intégral de prothèses dentaires (couronnes, bridges, Inlays core…) dont l'esthétisme sera adapté à la position de la dent soignée dans la bouche (visible ou non). Un deuxième panier proposera des prothèses dont le prix sera plafonné, pour un reste à charge modéré. Une troisième offre, aux tarifs libres, sera accessible aux patients souhaitant choisir librement les techniques et matériaux utilisés.

Audioprothèse : Le panier " 100 % santé " prévoit le remboursement intégral de tous les types d'appareillages (intra-auriculaire, contour d'oreille…). Au moins trois options, choisies dans une liste prédéfinie, pourront être ajoutées sans coût supplémentaire. Le reste à charge de ce panier diminuera progressivement jusqu'en 2021.

À l'occasion de l'AG de la MNFCT, Éric Marazanoff s'est réjoui de la tenue de ces négociations, tout en regrettant qu'elles se limitent à trois secteurs : " Les restes à charge touchent bien d'autres domaines, tels que l'hospitalisation ", a-t-il expliqué. Le président de la mutuelle a également prévenu que la réforme aurait un coût pour les complémentaires et que cela entraînerait " mécaniquement une hausse des cotisations pour les adhérents ". La réduction des inégalités d'accès aux soins, a-t-il conclu, passe par la généralisation du tiers payant et, surtout, par le renforcement de la Sécurité sociale obligatoire.